Prix des voitures neuves : ils explosent !

Il est carrément devenu compliqué de se procurer actuellement un véhicule neuf en raison de la flambée des prix de vente. Le montant des nouvelles voitures a considérablement augmenté en un temps record. Cet accroissement est d’ailleurs très criard chez certaines marques. 

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur l’explosion des coûts des voitures neuves, poursuivez la lecture de cet article. 

Quelques raisons pour lesquelles les montants des véhicules neufs ne cessent de s’accroître

Plusieurs raisons sont à la base de l’augmentation des prix des véhicules neufs. Même si des solutions existent pour acheter moins cher sa voiture, il faudra toujours prévoir un budget assez conséquent. La recrudescence des matériaux rares ou encore les conséquences du confinement sont autant de raisons pouvant servir d’explication à la hausse des coûts des véhicules neufs.

La recrudescence des matériaux rares

Plusieurs pièces maîtresses sont indispensables à la fabrication d’un nouveau véhicule. Malheureusement, bon nombre d’entre elles se font assez rares et sont de ce fait assez coûteuses. Il y a par exemple la fibre de carbone, le titane et le lithium. La première n’est pas en réalité une matière première parce qu’elle subit différents processus industriels.

Pourtant, son usage est très fréquent surtout pour la construction des carrosseries de modèles sportifs à cause de sa ténacité et de sa légèreté. Quant au second, ses propriétés de dissipation de la chaleur sont nécessaires pour conférer plus de solidité et d’efficacité à certains composants comme les échappements, les soupapes, etc. Le lithium est, en ce qui le concerne, un des derniers ingrédients phares des batteries des véhicules électriques.

Le plomb, le cuivre, l’or, le rhodium et le palladium font également partie de la liste des matériaux rares et chers indispensables pour un véhicule. Même utilisés en petite quantité, ces derniers se font une place dans les catalyseurs et sont très onéreux. 

Les conséquences du confinement

La pandémie du covid-19 n’a pas du tout été bénéfique pour la situation. En effet, le confinement a joué un rôle très important dans l’augmentation des prix des nouveaux véhicules. Au cours de cette période où les ventes ont relativement baissé, plusieurs matériaux ont vu leur coût s’accroître.

Ainsi, l’acier par exemple a été en élévation de près de 20 % par rapport à son prix normal et se négocie dorénavant à un degré en dessous de son pic d’octobre 2020. Quant à l’aluminium, il est à son plus haut niveau après 2010 et s’est accrue de plus de 35 % l’année 2020. Le magnésium a atteint un degré d’exploit en septembre passé, mais a encore explosé ce record pour devenir 4 fois plus cher que la moyenne des 8 dernières années. 

Par ailleurs, l’or a baissé d’environ 4 %, mais le cuivre a augmenté de près de 25 %. Le plomb s’est accru de près de 30 % tandis que le palladium est désormais à un coût moyen de 2000 dollars américains l’once.

Une augmentation très accrue chez Renault

L’explosion des prix des nouveaux véhicules se fait considérablement remarquer chez certaines marques comme la marque Renault. En effet, cette dernière a élevé ses montants de 20 000 en 2019 à plus de 25 000 euros à ce jour et cela ne cessera d’augmenter les années à venir. La Renault Twingo SCe 65, en finition, a connu un accroissement dépassant 10 % de ses tarifs.

Toutefois, il faut noter que ce modèle est doté d’une climatisation, un écran tactile et de nouveaux sièges plus confortables. De même, les Citroën CA et les Peugeot 108 ont également subi une augmentation de 3 à 4 % pendant que leur production s’est stoppée en 2021. En ce qui concerne les citadines polyvalentes, la Clio Zen Sce 65 a connu une hausse de près de 5 %. Cela l’a fait passer de 17 300 euros à plus de 18 000 euros.

Quant à la version TCe 100 GPL Intens, elle a vu ses prix aussi s’accroître de plus de 2 %, ce qui est synonyme d’une élévation de 450 euros environ.

Les SUV urbains échappent-ils à l’explosion des prix ?

Les SUV urbains n’ont pas vraiment échappé à cette explosion des prix. Le Dacia Duster Confort Eco-G100 a vu ses coûts s’élever de plus de 5 % et ceux du Renault Captur TCe 130/140 Intens ont augmenté de plus de 4 %. Toutefois, le premier est à présent composé d’un système multimédia à écran tactile 8 pouces, son moteur est passé de 130 à 140 chevaux.

Notez que la Volkswagen Golf 8 est le véhicule ayant enregistré le plus de hausse de prix. En effet, son augmentation est estimée à plus de 5 % de son coût en décembre 2020.

Kadjar est-il en fin de vie ?

Apparemment, le phénomène de l’accroissement des prix a fait un grand ravage. Les SUV compacts et familiaux n’y ont pas échappé. La Renault Kadjar Tce 140 Techno a vu ses montants augmentés de plus de 4,5 % aussi bien en essence qu’en diesel. Le retrait du siège passager rabattable et le cuir du volant n’ont rien changé à cet accroissement. Le Kadjar risque d’ailleurs d’être échangé par l’Austral qui est pressenti pour être beaucoup plus onéreux.

Les véhicules électriques font-ils exceptions à cette augmentation ?

Les voitures électriques font exception à l’inflation des prix actuels. Celles-ci n’ont pas connu d’augmentation considérable. Il y a même certains modèles qui ont subi une réduction des coûts. Il s’agit entre autres de la Renault Zoe et la Peugeot e-2008. Les autres modèles sont restés intacts. Il faut également noter que les montants des hybrides rechargeables ne se sont pas autant amplifiés que les autres.

Cependant, quelques modèles à l’image de la DS 9 E-Tense ont été victimes d’une inflation considérable. Par contre, les coûts ont été revus à la baisse de plus de 7 % pour la RAV4 hybride rechargeable chez Toyota. Le prix des véhicules thermiques devrait rester ainsi et ceux des électriques devraient continuer à diminuer afin de susciter plus d’attention. Il faut que les fabricants diminuent leur frais de distribution en misant sur le numérique.

Les modèles électriques permettront d’ailleurs d’assurer une meilleure santé à l’environnement.

Somme toute, l’explosion des prix des véhicules neufs est due à de nombreux facteurs. Cependant, cela est mieux, car les consommateurs pourront désormais se tourner vers les modèles électriques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.