Immobilier Casablanca : combien prend une agence sur une vente ?

Sur chaque vente immobilière réalisée à Casablanca, une agence prend généralement 2,5 % TTC du montant de la transaction. Bien entendu, pour acheter un bien dans la capitale économique du Maroc, il faut prévoir d’autres frais, et passer par plusieurs étapes, que l’on vous explique aujourd’hui.

Bien s’informer avant d’acheter un bien immobilier à Casablanca

Il est nécessaire d’obtenir des informations détaillées sur les procédures locales afin de préparer votre achat. Les attachés officiels de l’ambassade, les chambres de commerce régionales, les conseillers juridiques et financiers peuvent vous fournir des informations fiables. Une fois que vous avez une vue d’ensemble du bien, vous devez déterminer votre objectif et le budget que vous souhaitez lui consacrer. Une fois la zone et le type de propriété définis, la meilleure chose à faire est de contacter une agence immobilière à Casablanca bien établie. Avec le développement de l’immobilier au Maroc, il est plus facile et plus sûr de se tourner vers l’une des nombreuses sociétés internationales présentes sur place.

Quels sont les points à vérifier avant d’acheter une propriété à Casablanca ?

Comme tout autre investissement immobilier dans le monde, il faut prendre son temps à Casablanca et ne pas se précipiter dès le premier regard. Si vous optez pour une maison ancienne, il est préférable de la visiter de jour, mais aussi de nuit. Pensez à faire des visites en semaine et le week-end. Votre objectif est de vérifier que toutes les commodités requises sont présentes (comme une isolation thermique et phonique satisfaisante, la proximité, etc.), ainsi que l’ensoleillement, l’accessibilité par les transports publics et les éventuels problèmes de bruit. N’oubliez pas non plus de vérifier les places de parking souterrain. Elles doivent être conformes au règlement de copropriété.

Comment acheter un bien immobilier à Casablanca ?

Pour acheter un bien immobilier à Casablanca, il est essentiel de faire une visite au préalable. Si vous achetez sur plan, vous devez lire et comprendre le contrat en détail. En tant qu’étranger, le contrat doit vous être expliqué par le promoteur ou un intermédiaire (généralement un notaire, mais pas toujours). N’hésitez pas à prendre votre temps avant de prendre une décision. Le marché est relativement lent en ce moment, et les clients sont constamment sollicités par des offres plus intéressantes. Certains promoteurs offrent même un bonus à leurs clients — il peut s’agir d’une voiture ou d’un bijou pour l’achat d’un appartement ou d’une villa.

La procédure d’achat passe légalement par un notaire pour la signature des contrats. Il incombe ensuite au notaire de s’assurer que le titre foncier (seul document prouvant la propriété au Maroc) est obtenu et que les différentes taxes liées à l’achat sont payées. Comptez environ 5 % du prix de vente, plus l’assurance, les taxes et les frais. Si vous faites appel à un une agence immobilière sur Casablanca les frais s’élèveront à environ 2,5% du montant de la transaction.

Taxes et frais administratifs à Casablanca

Lors de l’achat d’un bien immobilier à Casablanca, vous devrez payer les éléments suivants :

  • Un droit d’enregistrement auprès des services des hypothèques de la conservation foncière, s’élevant à 4 % du prix net de vente pour toute vente immobilière ;
  • Des frais de publicité foncière s’élevant à 1,5 % du prix de vente net du bien acheté et 200 dirhams ;
  • Si vous obtenez un prêt bancaire, vous devrez également payer 1,5 % de la valeur de l’hypothèque bancaire.

Il ne faut pas non plus oublier les frais de notaire, qui sont généralement compris entre 0,5 % et 1,5 % du prix de vente net avec une taxe sur la valeur ajoutée de 20 %, ainsi que les frais d’agence immobilière, qui sont de l’ordre de 2,5 % du prix de vente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.