Tout savoir sur l’assurance emprunteur

L’assurance emprunteur accompagne systématiquement les prêts immobiliers personnels et parfois les prêts à la consommation. Il s’agit ainsi d’une sécurité pour les établissements et surtout pour vous et votre famille. En cas de survenance d’un des risques : décès, perte d’emploi, arrêt de travail, et invalidité, l’assurance rembourse tout ou une partie des échéances.

Choisir son assurance emprunteur

Lorsque vous vous souscriviez à un prêt immobilier, vous pouvez adhérer à l’assurance emprunteur proposée par votre banque ou opté pour les délégations d’assurance qui vous permet de vous assurer auprès d’un organisme de votre choix. Vous pouvez également choisir la meilleure offre en passant par un comparateur comme Santors.

Tout d’abord, il est intéressant de savoir que pendant les 12 mois de signature de votre contrat de prêts, vous pouvez le résilier à tout moment. En effet, vous pouvez le résilier annuellement en respectant un délai de deux mois avant l’échéance. Toutefois, vous devez présenter à l’organisme de crédit un contrat d’assurance comportant un niveau de garantie équivalent. D’ailleurs, il est intéressant de savoir que le changement d’assureur peut-être une occasion de faire une économie importante sur votre contrat.

En cas de décès, ou d’invalidité d’arrêt de travail ou encore de perte d’emploi, éventuellement, l’assureur prend en charge tout ou une partie des prêt, sachez que le contrat d’assurance emprunteur comporte des spécificités : âge, garantie.

Une répartition entre les co-emprunteurs

Lorsque le prêt immobilier est souscrit à plusieurs, il est opportun de réfléchir à la garantie de l’assurance entre co-emprunteurs. Par exemple, si chacun des emprunteurs assure la totalité de l’assurance emprunté, le coût de l’assurance est donc plus élevé. Dans ce cas, le décès de l’un des co-emprunteurs générera le remboursement par l’assureur la totalité du capital restant dû.

On peut également voir le cas où les emprunteurs assurent la moitié de la capitale. Ainsi, si un décès survient, l’assureur réglera à l’organisme de crédit la moitié du capital restant dû.

Un questionnaire de santé

Pour définir la modalité de votre assurance emprunteur, la montant de la cotisation, éclusions éventuelle de garantie, il vous faut remplir un formulaire de votre état de santé en fonctions de votre âge et du montant emprunter. En effet, les réponses de ce questionnaire permettent d’évaluer les risques liées avec votre situation personnelle.

Si vous présentez un risque de santé, vous allez bénéficier de la convention AERAS (Assurance Emprunter avec un Risque Aggrave de Sante).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *