Les meilleurs moments pour passer votre permis de conduire

Chaque année, un nombre important de candidats s’inscrivent à l’examen du permis de conduire en France. Certaines personnes estiment que la chance de réussite à cet examen n’est pas uniquement liée aux aptitudes de conduite des candidats. Celle-ci serait également liée à la période de passage de l’examen du Code de la route. Dans ce contexte, quels sont alors les meilleurs moments pour passer votre permis de conduire ?

Passer votre permis de conduire durant les vacances d’été

La plupart des Français considèrent l’été comme la période idéale pour passer l’examen du code de la route. En effet, certains facteurs tendent à faciliter le test de conduite en période estivale.

Un pourcentage de participation et de réussite élevé

Contrairement aux autres périodes de l’année, le pourcentage des inscriptions est nettement plus élevé pendant les vacances d’été. Une étude réalisée par le ministère de l’Intérieur permet de confirmer cette théorie. À titre d’exemple, le nombre de candidats enregistrés à l’épreuve pratique du permis B entre le mois de mai et celui d’août 2015 (période estivale) est très important. On dénombre 98 054 candidats en mai, 126 950 candidats en juin, 117 990 candidats en juillet et 101 712 candidats en août. Le taux de réussite reste également élevé durant la période estivale. De plus, selon plusieurs professionnels, trouver une date durant cette période pour l’examen serait un avantage complémentaire pour les candidats.

De meilleures conditions météorologiques

À la veille de l’examen pratique, certains jeunes conducteurs sont effrayés par les conséquences de la météo sur la circulation routière. En réalité, ce ne sont pas que les gouttes de pluie qui leur font peur, c’est surtout les nombreux réflexes à avoir et le niveau de concentration requis. Heureusement, la période estivale offre un confort météorologique qui permet d’acquérir aisément ces aptitudes au fur et à mesure que vous effectuez la conduite. Cela permet d’entamer l’examen pratique avec un peu plus de confiance en soi.

Toutefois, beaucoup de conducteurs ont besoin de se rassurer sur leurs capacités à répondre aux questions qui leur seront soumises le jour de l’examen. Pour ce faire, l’auto-école met à la disposition des candidats plus de 40 questions sur le code de la route conforme à l’examen. Cela permet de connaître votre niveau et de continuer à vous former si vous en ressentez le besoin.

Circulation moins compacte, le moment idéal pour passer son permis

La fluidité du trafic routier est un facteur favorable à la réalisation du test de conduite. Cela est notamment possible pendant les congés de certains travailleurs, la fermeture des écoles et les départs en vacances. D’une manière générale, les tests de conduite de l’examen pratique ont lieu du lundi au samedi. Dans ce contexte, il est plus aisé d’effectuer un trajet de quelques minutes sur une portion en agglomération, sur une voie rapide ou sur une autoroute. En outre, le trafic routier est également moins chargé dans les régions rurales que dans les grandes villes (Paris…). À titre d’exemple, le taux de réussite en 2018 était plus favorable en Dordogne (72,2 %) qu’à Paris (47,8 %).

Par ailleurs, certains départements (Corse-du-Sud, Charente, etc.) enregistrent aussi un taux de réussite élevé. Vous avez donc la possibilité de changer de département pour passer votre permis. Pour ce faire, vous avez l’opportunité de suivre des cours de code en ligne dans certains établissements.

Ainsi, vous n’avez pas à vous déplacer pour apprendre ou réviser le code, quel que soit le lieu où vous vous trouvez. Pour vous inscrire en candidat libre, vous devez effectuer une demande en ligne sur le site de l’ANPE. Cette dernière va ensuite vous délivrer votre numéro d’enregistrement préfectoral harmonisé (NEPH).

Passer son permis lorsqu’on est moins stressé

Le stress peut être défavorable à un candidat qui souhaite se confronter à l’examen de conduite automobile. Pour éviter de vous retrouver dans cette situation au volant, vous avez la possibilité de vous préparer dans la zone où vous devez passer l’épreuve. Pour ce faire, il suffit de demander à votre moniteur de vous conduire sur la piste affectée à la réalisation du test. Le but de cette démarche est de vous mettre dans de bonnes conditions afin d’affronter sereinement l’épreuve de conduite. Par ailleurs, dans des cas bien définis, vous devez passer une visite médicale. Il peut s’agir d’une maladie incompatible avec l’obtention du permis ou d’une incapacité physique incompatible avec la délivrance du permis A et B, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.