Comment ouvrir un food truck ?

Voulez-vous démarrer votre projet de restauration sans les contraintes de la gestion d’un point de vente fixe ? Pas de prestation dans un local, possibilité de servir une région différente chaque jour, pas de personnel et autres, opter pour un food truck serait merveilleux.

Ce guide vous présente quelques étapes à suivre pour mener à bien votre projet de création de food truck.

Élaborer le business plan, étudier le marché et prévoir un budget

L’élaboration d’un plan d’affaires est la même pour n’importe quel projet de restauration. Toutefois, les étapes pour déterminer un budget provisoire varient. En effet, contrairement à un restaurant traditionnel, vous ne payez pas les frais relatifs au loyer du point de vente, mais les assurances et l’essence. Les divers frais à considérer :

Le prix du camion

Le prix négocié pour un camion d’occasion se situe entre 20 000 et 60 000 euros. Par contre, un food truck neuf fabriqué sur mesure et équipé peut coûter 80 000 à 100 000 euros. Ces prix incluent tous les frais de garniture pour amener le camion aux teintes de votre entreprise. En ce qui concerne l’essence, 150 à 200 euros par mois (peut varier selon votre vitesse de déplacement) sont à prévoir. Ajoutez les coûts de maintenance, les assurances et le budget des imprévus.

L’intérieur de la voiture

Il faut effectuer un inventaire alimentaire, à savoir les emballages, les sacs, les couverts en carton ainsi que les accessoires de cuisine. Le système de trésorerie doit être également pensé.

Les autres dépenses

Ici, il est important de prévoir les frais de marketing (cartes de visite, flyers, affiches, sites internet, publicités sur les médias sociaux, etc.). De même, vous devez disposer d’argent pour la fidélisation, les coûts de démarrage, l’assurance et la formation obligatoires (certaines peuvent être couvertes par Mon compte formation). 

Les frais de votre comptable, la location de places de stationnement (varie selon la municipalité) et la taxe foncière sur les sociétés (allant de 223 euros à 6 901 euros) ne sont pas à négliger. Malgré toutes les dépenses ci-dessus, ce budget provisoire vous permettra de déterminer les revenus dont vous avez besoin pour être rentable. C’est ainsi que l’on définit le prix des plats (qui fluctue entre 6 et 10 euros), le type de contrat de travail, etc.

Opter pour un concept original

Quel type de client désirez-vous ? Tout le monde ne pourra s’intéresser à votre entreprise. En définissant dès le départ un groupe spécifique, vous saurez cibler ceux qui seront intéressés par votre offre. Des restaurants gastronomiques aux fast-foods, vous ne ciblez pas les mêmes clients. Pensez donc aux intervalles d’âge, mais pensez aussi aux groupes socioprofessionnels. 

Optez pour un nom que les clients n’oublieront pas. Il est important de trouver un nom original à votre food truck, un nom facile à prononcer. Veuillez vérifier auprès de l’INPI que le nom choisi n’est pas déjà utilisé. Définissez le type de nourriture que vous souhaitez servir, les recettes. Prévoyez de filmer vos meilleurs plats, des mises en page de menus, de créer des logos.

L’ensemble de ces paramètres sont essentiels à la commercialisation de votre food truck, surtout votre communication en ligne, qui vous aidera à promouvoir votre offre.

Trouver des financements

Plusieurs solutions de financement s’offrent à vous :

  • Prêt bancaire classique ;
  • Prêt relais ;
  • Prêt à taux zéro ;
  • Crowdfunding (financement partiel de certains projets) ;
  • Levée de fonds de la part des investisseurs ;
  • Financements régionaux.

Notez que pour obtenir le PTZ, il faut créer un document avec un business plan précis, le soumettre à l’agence. Ensuite, vous devez patienter 3 mois (6 mois parfois) entre la date d’envoi et la date de réception du virement.

Il y a également d’autres solutions de financement. Vous pouvez prendre part à une compétition d’entreprise, effectuer un financement avec des précommandes, mais elles sont assez longues.

Opter pour un statut juridique

Pour créer une identité légale, vous pouvez mettre sur pied une entreprise individuelle. Ce n’est pas une obligation, mais si vous optez pour le profil d’auto-entrepreneur, le plafond de votre chiffre d’affaires serait de 170 000 euros. Vous avez également la possibilité de mettre sur pied une SARL, SAS, SASU ou EURL. L’étape suivante après la création de l’entreprise est l’enregistrement.

S’inscrire à la CMA (Chambre des Métiers et de l’Artisanat), si vous vendez uniquement des produits cuisinés sur place à partir de produits frais. Par contre, si vous vendez également des plats crus ou des boissons (Coke, Sprite, Iced Tea, etc.), il faut inscrire votre restaurant au RCS (Registre du Commerce et des Sociétés).

Créer un food truck est un projet intéressant qui peut être assez rentable. Il faudra toutefois souscrire quelques assurances. Vous pouvez vous référer à la source : aproposdassurance.fr pour avoir une idée de ces assurances.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.